/* UA-124360087-1 G-CBG99MKRQJ GTM-5LVWQFG */ Skip to main content

Guide des déchets non recyclables

Selon une étude publiée par l’Ademe en 2018, 4,9 tonnes de déchets par habitant sont produites en France chaque année. Des mesures existent pour favoriser la gestion des déchets dans les centres de traitement. Néanmoins, la réduction des activités polluantes et le recyclage restent insuffisants. Quels sont les produits non recyclables et comment s’en débarrasser ?

Liste des déchets non recyclables

Malgré une meilleure gestion des déchets grâce à la collecte sélective, certaines ordures demeurent non recyclables. Emballages en plastique, béton de construction ou encore pots de peinture font partie de cette catégorie des produits non recyclables. Apprenez à les reconnaître pour faciliter le travail du centre de tri.

Déchet non recyclable

La catégorie des produits d’hygiène

De nombreux consommateurs souhaitent des produits plus respectueux de l’environnement. Les entreprises du secteur de la beauté et de l’hygiène conçoivent davantage d’emballages recyclables. Néanmoins, certaines ordures ménagères comme les rasoirs jetables, les tubes de dentifrice et les cotons-tiges sont non recyclables par nature. Les produits d’hygiène de première nécessité comme les serviettes hygiéniques, couches culottes, lingettes et mouchoirs comportent des produits chimiques et toxiques pour l’environnement.

La production de déchets D.E.E.E (déchets d’équipements électriques et électroniques)

Le recyclage des déchets électroniques présente un véritable défi de développement durable. Ces objets consommés en très grande quantité par les ménages et les entreprises renferment des produits toxiques. Piles rechargeables, ampoules ou composants en mercure sont particulièrement dangereux pour l’environnement. Heureusement, une fois les produits polluants retirés, certains matériaux de ces déchets peuvent être recyclés.

sigle déchet dangereux

Les déchets de produits dangereux

Cette catégorie de déchets représente un réel danger pour l’environnement. Mal triées et traitées, ces ordures ménagères peuvent aussi être néfastes à la santé des consommateurs.

Vernis, dissolvants, peintures, produits d’entretien, bidons de lessive, restes de repas contenant des pesticides ou médicaments en sont des exemples représentatifs. Ces déchets chimiques doivent être déposés en déchèterie. Il existe des exceptions : les médicaments périmés sont à ramener en pharmacie. En cas de doute, il est recommandé d’observer les étiquettes d’emballages. Des logos signalent ainsi un composant explosif, inflammable ou cancérigène.

La répartition des déchets plastiques et papiers non recyclables

Il n’est pas toujours facile d’identifier un déchet plastique recyclable. Un même produit peut contenir à la fois des composés biodégradables et polluants. Bouteilles en plastique, pots de yaourt, gobelets et films plastiques contiennent une si petite quantité de plastique qu’une action de recyclage serait inutile. Pour savoir si un contenant en plastique peut être recyclé, il faut repérer un chiffre. De 1 à 7, ces numéros indiquent la catégorie de plastique à laquelle appartient le produit. Le polystyrène, les poches en plastique, le papier absorbant, alimentaire ou brillant (emballage de café, chips ou compotes à boire) et les emballages en plastique souillés doivent être jetés dans la poubelle grise et seront apportés en centre d’incinération pour produire de l’énergie de chauffage.

Que faire de ses déchets non recyclables ?

Pour un bon traitement des déchets, il faut faciliter la collecte séparée. Certains déchets non recyclables peuvent être mis dans la poubelle tout-venant de couleur grise ou noire en fonction du secteur d’habitation. D’autres feront partie de la collecte des encombrants ou rejoindront les centres de traitement. Lors de la collecte des déchets ménagers, les ordures partent en centre de tri. En l’absence de recyclage, les déchets de la benne de collecte peuvent être brûlés à plus de 1000° pour produire chaleur ou électricité. Le camion de collecte de la décharge peut aussi accueillir des déchets non recyclables.

Pour réduire son empreinte écologique, mieux vaut éviter les erreurs de tri. Il faut savoir identifier les produits non recyclables pour s’en débarrasser de façon appropriée. De nombreux matériaux sont recyclés en centre de valorisation et peuvent servir à la production de nouvelles énergies. Les collectivités se préoccupent davantage de l’avenir des déchets pour préserver les nappes phréatiques. Aujourd’hui, les entreprises tendent vers la diminution des emballages et des déchets non recyclables.

Déchets non recyclables
  1. Accueil
  2. »
  3. le recyclage
  4. »
  5. Quels sont les déchets...